« ..Nécessité d'améliorer la formation pour atteindre l'excellence », Algérie Presse Service

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Nouria Yamina Zerhouni, a souligné samedi à Alger la nécessité de l'amélioration de la formation et de la qualification dans le secteur du tourisme pour atteindre "l'excellence", permettant de se conformer aux standards internationaux.

Intervenant au cours d'une journée "portes ouvertes sur un métier d'avenir" à l'Ecole supérieure d'hôtellerie et de restauration d'Alger, qui ouvrira ses portes le 28 septembre prochain, Mme Zerhouni a déclaré que "rien ne pouvait se faire" sans la formation pour booster le secteur du tourisme et le rendre créateur de richesses et de développement.

Elle a relevé les "insuffisances" dont souffre le secteur, notamment en terme de capacité d'accueil, appelant à la nécessité de construire d'autres instituts de formation en hôtellerie, à l'instar de ceux de Tizi Ouzou et de Boussaâda.

Elle a indiqué également que deux instituts de formation en hôtellerie étaient en construction pour raffermir la formation du personnel en vue d'offrir un service de qualité, ajoutant que dans les cinq prochaines années, l'Algérie aura 15 établissements de formation.
La ministre du Tourisme a indiqué, en outre, qu'il était nécessaire de booster le développement du secteur en accroissant le nombre d'infrastructures, relevant qu'actuellement il y avait 382 projets, dont les travaux sont en cours et 258 autres en voie de démarrage, permettant la mise en place de 50.000 lits.

"Nous ambitionnons d'offrir 100.000 lits à l'horizon 2025, en plus de des 90.000 lits existant actuellement pour résorber la demande sans cesse croissance en matière des capacité d'accueil", a-t-elle relevé.

Elle a indiqué, par ailleurs, que son département ministériel avait offert toutes les facilités en faveur des investisseurs privés , notamment des assiettes de terrain dans les régions à vocation touristique, ajoutant que 13 projets de développement touristique avaient été approuvés dans sept wilayas pour renforcer les capacités d'accueil en faveur des touristes.

De son côté, le directeur des ressources humaines de l'ESHRA, Eric Legras a indiqué que cette école accueillerait dans une "phase pilote" 200 élèves détenteurs d'un baccalauréat, avec un coût de formation de 900.000 Da annuellement, comptant les frais d'hébergement et de restauration, jusqu'à atteindre 1000 élèves.

Pour le démarrage de l'école, 13 enseignement assureront la formation et ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 51. Le cursus des élèves sera couronné par une licence en gestion hôtelière et une licence en cuisine, certifiée par l'Ecole hôtelière de Lausanne.

L'ESHRA est une institution publique offrant une formation de qualité supérieure et complète autour des métiers de la restauration, de l'hôtellerie et de l'hospitalité.

Elle ambitionne de former des talents pour une carrière dans l'hôtellerie et de la restauration en Algérie et en Afrique du Nord et de transmettre du savoir, du savoir-faire continuellement mis à jour aux parties prenantes, soit les étudiants, les enseignants, l'industrie et au marché en général.